lundi 2 novembre 2015

[Animaux] Blackfish et La Peau de l'Ours : un livre et un film à lire et à voir absolument !

Même si la cause animale est la cause qui me tiens le plus à cœur, je ne lis pratiquement jamais de livres sur le sujet ni ne regarde de documentaires "chocs" tout simplement parce que je suis ultra sensible et que ce genre de livres / films me dépriment au plus haut point. Le hasard à voulu que je lise un bouquin sur le trafic animal en même temps que je regarde Blackfish donc je me suis dis que j'allais vous parler des deux dans le même article.


Blackfish


Synopsis : au cours d'une représentation le 24 février 2010 au parc aquatique SeaWorld de San Diego, la dresseuse d'orques Dawn Brancheau est violemment attaquée par Tilikum, une orque pesant plus de 6 tonnes, et trouve la mort. Partant de ce drame et de ses circonstances, la réalisatrice remonte le parcours de cette bête capturée en 1983 au large de l'Islande. À travers ce cas et d'autres, le film dénonce les traitements infligés aux orques dans les parcs d'attractions, ainsi que les conditions de travail des employés de ces établissements. 

Mon avis : c'est ma copine Anne-Sophie qui m'a parlé de ce documentaire la première fois et je l'ai toujours gardé dans un coin de ma tête en me disant qu'il fallait que je le regarde un jour. Je ne sais pas si c'est les dernières actus sur les intempéries dans le sud de la France et quand j'ai appris avec effroi que le Marineland était endommagé à 90%. Je ne parle pas du parc en lui même dont je me fiche mais plutôt des installations pour les animaux car je me suis demandée comment ils allaient faire pour tous les garder en vie... bref, je ne sais pas si c'est à cause de ça mais je me suis dis que j'allais regarder Blackfish. 

J'ai toujours pensé que les animaux sauvages (du genre orques, otaries etc ...) n'avaient pas à être dressés de la sorte pour faire des spectacles et j'avais déjà entendu parler des dérives de ce genre de parcs aquatiques mais en voyant les images et les témoignages des anciens employés ça devient plus réels et c'est hyper choquant. Par exemple, et ça je ne le savais pas, les orques passent le plus grand de leur temps dans des espaces plus que réduits. Quand on sait qu'elles ont l'habitude de parcourir dans les 160km par jour ça a de quoi briser le cœur. J'ai aussi appris que régulièrement en captivité, les plus grandes s'attaquaient aux plus petites, Tilikum en a par exemple fait les frais et quand on voit les images de sa peau griffée de la tête à la queue c'est aussi hyper choquant ... tout aussi choquant d'apprendre que quand les orques ne faisaient pas les exercices comme il fallait, elles étaient privés de nourriture. Je me rends compte en me relisant que j’emploie beaucoup le terme "choquant" mais je ne vois rien d'autre qui pourrait coller à la situation. En bref, si vous vous intéressez à ces questions, c'est vraiment un documentaire à voir.


La Peau de l'Ours : le Livre Noir du Trafic d'Animaux - Stephane Quere et Sylvain Auffret


Synopsis : représentant une part considérable du trafic mondial, le commerce illégal d'animaux est cependant méconnu en France. Or il convient de démêler la part du trafic illégal et du trafic légal. Ce que révèlent pour la première fois les auteurs de ce livre. Ainsi toutes les saisies ne sont pas du trafic et la réglementation française n?aide pas toujours à y voir clair. Les auteurs montrent le rôle des mafias, notamment chinoise et japonaise, dans ce commerce illicite, ainsi que l'implication de filières parfois communes aux trafics d'humains et de stupéfiants. Une enquête sans précédent qui donne la parole aux douaniers, policiers, éleveurs, et autres professionnels du monde animal.

Mon avis : je suis tombée sur ce livre tout à fait par hasard à la bibliothèque. Je pense qu'il m'attendait ! Je n'ai jamais lu de livre-documentaire comme celui-ci et je n'ai pas accroché au style du livre (mais c'est surement parce que je n'ai pas l'habitude de ce style là). Par contre, au niveau du contenu on apprends tout un tas de choses sur le trafic d'animaux au sens très large du terme, c'est à dire qu'on passe des animaux de zoo, aux animaux confisqués à la douane en passant par le trafic stricto-sensu. Le livre est assez bien documenté et tout les sujets sont très intéressant. Comme pour Blackfish, à lire si vous vous intéressez à la question !


2 commentaires:

  1. Blackfish, c'est vraiment un documentaire qui m'a marqué (surtout que mes parents m'avaient emmené à Seaworld Orlando quand j'étais petite). Ca me prends d'ailleurs encore toujours au tripes quand je le revois. D'ailleurs le livre dont il est inspiré "Death at Seaworld" ainsi que l'article "The Killer in The Pool" vallent vraiment le détour aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A bah parfait, merci pour les références de bouquin/article, je vais les lire :)

      Supprimer

BLOGGER TEMPLATE BY DESIGNER BLOGS