[Livre] No Impact Man : peut-on sauver la planète sans rendre dingue sa famille ?

mercredi 21 janvier 2015



 Si l'une de vos résolutions 2015 est de vivre de façon plus green, je vous parle aujourd'hui d'un livre qui devrait vous plaire et vous aider un peu puisqu'il raconte comment un homme lambda tout ce qu'il y a de plus banal, est devenu No Impact Man.

  Ce livre qui avait fait grand bruit lors de sa parution il y a plusieurs années, c'est No Impact Man, peut-on sauver la planète sans rendre dingue sa famille ? de Colin Beavan. Bon j'avoue que j'ai un peu fait de l'effet d'annonce quand je dis qu'il vous aidera puisque la démarche de l'auteur à tout de même été poussée à l’extrême mais disons que ce livre-témoignage vaut tout de même le détour !

 Pour la petite histoire, Colin - écrivain raté - vis tranquillement sa vie de bobo new-yorkais avec sa femme et leur petite fille Isabella en plein cœur de New-York. Bien qu'il se sente concerné par l'environnement, il ne fait rien de concret pour limiter la pollution ou les déchets qu'il engendre chaque jour. Et puis un jour d'Hiver où il fait anormalement chaud à New York, Colin prend conscience du réchauffement climatique et se lance pour défi de vivre une année complète en le laissant aucune trace de son passage sur la planète. Et il emporte sa femme qui est fort matérialiste dans l’aventure ainsi que sa très jeune fille.

Pour ce faire, Colin va donc progressivement supprimer de sa vie, toutes les choses ayant un impact négatif sur la planète. Bien sure il va faire tout ça par étape en commençant par supprimer les transports polluants pour privilégier le vélo et la marche à pied. Il va ensuite axer sa consommation de manière à ne plus avoir de déchets en particulier non recyclable - pas facile quand on a une fille en bas âge qui porte toujours des couches. Puis il va décider de ne consommer que des produits provenant d'un rayon de 400km pour éviter la pollution due aux transports, puis réduire sa consommation d’électricité jusqu'à l’arrêter totalement etc...

Même si je ne pense pas que ce livre soit à prendre au premier degrés parce que l'expérience est comme je le dis, tout de même extrême, certaines idées sont bonnes à prendre. Ce n'est pas nouveau et je le fais déjà depuis longtemps mais essayez par exemple de prendre votre vélo pour aller au travail (si vous le pouvez!), c'est tellement plus agréable et écolo que de se retrouver tout seul dans sa voiture sur-chauffée ou sur-climatisée ;-)

Au fur et a mesure que Colin décrit sa nouvelle vie de ce qui est finalement un journal de bord, je me suis rendu compte de la manière dont consommait certaines personnes. L'un des passages qui m'a le plus interloqué, c'est quand Colin explique que par manque de temps, lui et sa femme mangeaient du take-away tous les soirs. J'avoue qu'avant de le lire je ne me serais jamais douté que ce genre de choses étaient possibles car je trouve ça aussi, assez extrême. Pas compliqué dans ses conditions de réduire une bonne partie de ses déchets. La conséquence est encore plus hallucinante car évidemment, ne pouvant plus commander de take-away, Colin est obligé de se rendre dans un marché pour acheter des fruits et légumes et se préparer sa propre nourriture... Wah. Et il raconte tout ça comme si c'était un véritable exploit.  Je ne juge personne, chacun vie sa vie comme il veut et comme il l'entends mais voilà, je ne peux m’empêcher de trouver ça vraiment dommage. Surtout quand en parallèle les résultats d'études montrent qu'une grosse majorité d'enfants ne savent pas reconnaitre ce qu'ils mangent cela prouve bien que ce n'est pas un cas isolé et je trouve cela encore plus dommage. 

En bref :

J'ai aimé : 
- La démarche en elle même qui part d'un très bon sentiment.
- Le fait que se soit écrit sur le ton de l'auto-dérision, sinon ca serait vraiment flippant ah ah!
 - Les petits conseils que l'on peut piocher à droite à gauche comme par exemple avoir sa propre tasse ou thermos pour ne pas consommer de gobelets qui finiront à la poubelle une fois finis.

J'ai moins aimé :
- Le coté moralisateur de Colin. Quand on est No Impact Man depuis 5 minutes on évite de faire la morale aux gens.
- Il va tout de même un peu trop loin dan l'expérience quand à la fin il se passe de frigo, d'électricité ou de machine à laver. Consommer ou vivre eco-friendly ne doit pas rimer avec contrainte et là, on ne peut pas vraiment dire que se soit le cas.
- Le fait qu'il ne dise pas comment il a remplacé le papier toilette ;-)

Comme d'habitude je ne vous raconte pas tout pour ne pas vous spoiler mais j’espère que mon article vous aura donné envie de lire et de lui piquer quelques idées !

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Made With Love By The Dutch Lady Designs