vendredi 19 décembre 2014

[Végétarisme] Une terrine vegan pour les fêtes et une reflexion sur le foie gras ♡

 Initialement, j'avais dans la tête de vous faire seulement un article "cuisine" avec la recette de la terrine végétale et puis je me suis dis qu'en cette période de fêtes, il serait peut être intéressant de faire un point sur le cas foie gras même si je suis consciente que mon article ne plaira pas à tout le monde. Ça m'a vraiment coûté de l'écrire car en faisant mes recherches, je suis tombée sur des images et des détails horribles qui m'ont instantanément mis les larmes aux yeux mais si certaines d'entre vous renoncent au foie gras grâce à ces quelques mots, ca sera déjà énorme.

La France détient le triste record de premier producteur mondial de foie gras et 82% des français étaient consommateurs de foie gras en 2012 (source). Le foie gras, ignoble "spécialité culinaire" de la gastronomie française reste aujourd'hui indissociable des fêtes en tout genre et j'en ai encore eut la preuve à midi ou plusieurs collègues attendaient les fêtes avec impatience pour pouvoir manger du foie gras.

Je ne suis absolument pas de genre à faire dans le sensationnalisme ou à montrer des images chocs car je ne crois pas en ces pratiques que je trouves agressives. Je vais donc essayer de rester factuelle même si forcément, quand on parle d'animaux j'ai tendance à devenir passionnée.

La première chose à savoir, c'est que le foie gras est un foie malade obtenu par le gavage d'oies et de canards. Ces derniers sont purement et simplement gavés de manière intensive juste avant la période de l'abattage pour que leur foie arrive au stade de la stéatose hépatique - maladie que l'on retrouve chez des sujets humains souffrant d'obésité, d'alcoolisme ou de diabètes - d'où mon terme de foie "malade". Le gavage est quand a lui effectuer par un tube d'une trentaine de centimètre que l'on enfonce dans l’œsophage de l'animal pour lui faire avaler de force une quantité astronomique de nourriture jusqu'à ce que le foie ait atteint dix fois son volume normal.

Cette technique de gavage est tellement ignoble que de nombreux pays comme notamment l'Argentine, la Suisse, l'Inde ou encore Israël ont interdit le gavage ou même carrément la commercialisation du foie gras. Au sein de l'Union Européenne, la plus grosse majorité des pays ont déjà interdit le gavage (source). De plus, de nombreux chefs comme Gordon Ramsay ont décidés de boycotter l'usage du foie gras dans leur établissements étoilés après avoir vu une vidéo de gavage de canards en France. Pareil pour Amazon qui refuse d'en vendre sur le territoire britannique.

Chacun est libre de manger ce qu'il veut - nous sommes bien d'accord - mais ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi la France autorise toujours ce genres de pratiques cruelles alors que d'autres pays ont eu le cran de l'interdire. Ça me rend triste de voir qu'au nom de la "tradition" des directives ne sont pas respectées et je pense notamment à celle du Conseil de l'UE du 20 Juillet 1998 sur la protection des animaux dans les élevages qui dispose qu'aucun animal ne peut être alimenter ou abreuver de telles sortes qu'il en résulte des  souffrances ou dommages inutiles. 

* 

Si vous avez encore faim après tout ça, place à la recette ! La dernière fois en me baladant sur 100% végétal, je suis tombée sur la recette de terrine "façon foie gras" de Marie Laforêt. Je n'aime pas trop cette appellation de façon "foie gras" car je trouve que la nourriture végétale ne devrait pas porter de noms en rapport avec de la viande mais bon, je chipote ! L'idée est géniale et en tant que grosse fan de terrines végétales, j'avoue que je n'ai bizarrement jamais eu l'idée d'essayer d'en faire moi-même.

J'ai un peu modifié la recette avec ce que j'avais ou pas sous la main mais le résultat est tout de même très bon même. J'ai mal dosé la terrine en agar-agar (j'ai toujours peur d'en mettre trop ah ah!) ce qui l'a rendu assez mousseuse et donc facilement tartinable. La prochaine fois j'en mettrais plus pour pouvoir faire des tranches et les poêler. 

- Pour deux pots comme sur la photo -

 100g de tofu soyeux
30g de tofu classique
10cl de crème de soja
50g de marrons
2 cas d'huile de noix
20g de shiitakés poêlés
30ml d'armagnac
2 cac d'agar-agar
Du poivre et de la muscade

Émiettez les marrons et mélangez les avec les deux tofus, l'huile de noix et mixez bien.
Ajoutez ensuite les champignons et les épices et mixez à nouveau.
Faites chauffez l'armagnac dans un petite casserole pour que l'alcool s'évapore un peu.
Pendant ce temps là, mélangez tous les ingrédients liquides ainsi que l'agar-agar dans un bol et versez ce mélange dans la casserole (pour prendre l'agar-agar doit avoir été mélangé dans une préparation chaude).
Mélangez ensuite tous les ingrédients ensemble et mixez à nouveau.
Il ne vous reste plus qu'a repartir la mixture dans des bocaux et les laissez prendre au frais toute la nuit.

A vous de jouer et n'hésitez pas à partager la recette pour un Noël cruelty-free !


 

Bon appétit !

2 commentaires:

  1. Je ne comprends pas non plus qu'on autorise encore le gavage des oies. Tout comme je ne comprends pas qu'on autorise la cruauté envers les animaux à tous les échelons de l'industrie de la viande. C'est juste aberrant et inhumain.
    Ce Noël, je serai la seule de toute ma famille à ne pas manger de foie gras au réveillon et ça me désole. Ce serait tellement chouette un grand repas de réveillon végétarien, avec de bonnes petites recettes gourmandes mais pas de cruauté!
    :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En plus je pense que si la démarche ne vient pas de la personne on aura beau essayer de sensibiliser les gens ça ne servira à rien :-/
      Passe de bonnes fêtes !

      Supprimer

BLOGGER TEMPLATE BY DESIGNER BLOGS