vendredi 2 mai 2014

[Revue Film] African Safari !

J'adore les documentaires animaliers et suis ravie que depuis peu, de nombreux documentaires commencent à sortir au cinéma (comme Chimpanzés que j'avais beaucoup aimé par exemple :-)). 

Le week-end dernier je suis allée voir African Safari, un film du cinéaste belge Ben Stassen qui suit deux biologistes au travers de leur périple de plus de 6000km reliant la cote Atlantique de la Namibie au majestueux Kilimandjaro. Le but ? Se fondre dans la nature pour observer les animaux sauvages dans leur environ naturel. La particularité du film, c'est qu'il est en 3D ce qui donne vraiment l'impression d'être à bord de la jeep avec Kévin et Mara.

On se retrouve donc à voyager tantôt en jeep, tantôt en ballon façon montgolfière, tantôt en pirogue et on se délecte non seulement de paysages africains magnifiques, mais surtout d' images d'animaux vraiment impressionnantes. Je me suis demandée pendant tout le film "mais comment ils ont réussit à faire des images pareilles ?".


Les espèces approchées font partie des espèces les plus menacées (et heureusement protégées) mais le documentaire à été tourné dans le plus grand respect et certains endroits comme le repère des rhinocéros noirs est caché au spectateur pour éviter qu'il ne soit reconnu grâce à Google Earth. Kévin et et Mara sont quant à eux des biologistes amoureux des animaux qui n'ont plus rien à prouver. Je pense que les animaux l'ont senti et que c'est surement grace à cela qu'ils ont pu faire de telles images.

Sur une super musique façon Roi Lion, les premiers animaux du périple que l'on rencontre sont les rhinocéros noirs, une espèce traumatisée et décimée par la chasse et le braconnage. On découvre ensuite un couple de guépards et l'on apprend qu'ils ne sont pas un danger pour l'homme (!). Puis des lions se régalant d'un cheval, s'amusant dans une rivière ou attaquant le campement de Kévin et Mara ! On côtoie ensuite une maman éléphant et son petit ainsi que des troupeaux de buffles, de gnous et de zèbres. Je regrette de ne pas avoir plus de girafes (il n'y a qu'un plan furtif) et de phacochères (j'adore les phacochères hihi).

----------------------------------- 

Un mot sur les dérives des safaris destinés à chasser les Big 5.

Malheureusement, tous les safaris ne sont pas destinés à admirer ces magnifiques espèces dans leur environnement naturel. Les Big 5 formés par les plus grands prédateurs d'Afrique - le rhinocéros noir, le buffle, l'éléphant, le lion et le léopard - sont la cibles de chasseurs dont le but est de ramener les différents trophées de ces cinq animaux. 

Les organisateurs des safaris chasse sont près à tout pour satisfaire les riches chasseurs, au point qu'ils n'hésitent pas à élever des animaux en captivité et les donner en pâture aux chasseurs en leur faisant croire qu'ils sont sauvages. Cette pratique consistant à chasser des animaux, prélevés à la base dans la nature, ne tombaient pas sous le coup de la loi jusqu'en 2006 où une loi est sortie pour l'interdire. Pourtant - et c'est là que l'on peut dire que c'est paradoxal - ces animaux ne pouvant pas être réintroduit dans la nature du fait de leur vie en captivité, les éleveurs et organisateurs de safaris chasse ont pu continuer leur activité en toute légalité. Cela s'explique aussi par le fait que bien que les gouvernements des pays concernés essayent de réagir au mieux face à ses situations, ils ne peuvent malheureusement pas recueillir tous les animaux élevés en captivité pour ces safaris. 

Voilà, cette pratique me répugne (comme la chasse en général) et j'avais envie que vous soyez au courant de son existence au cas où ou vous ne l'étiez pas. 



Aimez-vous vu ce genre de films ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

BLOGGER TEMPLATE BY DESIGNER BLOGS