lundi 14 octobre 2013

Adoptez la Slow Cosmetique de Julien Kaibeck

Quand j'ai crée ce blog, c'était en premier lieu pour que la consommatrice qui se soucie de la cause animale y trouve son bonheur. Dans un second lieu j'avais pour ambition de parler en majorité de produits bio et/ou naturels. Le premier objectif est toujours et sera toujours à 100% présent puisque que consommer cruelty-free est l'un de mes combats quotidiens. Par contre je dois avouer que le deuxième s'est un peu effacé avec le temps. Je ne sais pas pourquoi mais ce qui est sure, ce que n'est pas par manque d'envie.

Et puis j'ai lu ce livre - Adoptez la Slow Cosmetique - et je peux vous dire que cette envie est revenue instantanément tant il m'a ouvert les yeux. C'est même devenu un besoin. J'ai donc décidé de terminer mes produits cosmétiques non bio/naturels et de les remplacer petits à petits par des versions bio/naturels en commençant par les soins. Concernant le make-up je ne sais pas si j'arriverais à tendre vers cet idéal mais disons que je vais faire le maximum pour. En bref, j'ai envie de redonner à mon blog l'idée que je m'en faisait à sa création. Cela ne veut pas dire que je ne vous parlerais plus de produits non bio/naturels car j'ai encore plusieurs chouettes choses à vous présentez, mais disons que je vais petit à petit essayer de limiter au maximum leurs utilisations sans devenir une extrémiste.

Pour mieux s'y retrouver j'ai donc décidé de mettre en place une nouvelle légende :
[B] : produit bio.
[N] : produit naturel pas forcément bio.
[L] : produit lambda.

 

Mais revenons en au livre puis le sujet de cet article, c'est quand même cette petite bible sur la Slow Cosmétique écrit par Julien Kaibeck - auteur du blog l'Essentiel de Julien

 On peut définir la slow cosmétique comme un mouvement qui consiste à se libérer du brainwashing des industriels cosmétiques qui poussent à toujours consommer plus et plus. Le but ? Revenir vers l'essentiel : consommer moins, mais mieux.

Adoptez la Slow Cosmétique s'ouvre sur une préface de Jean-Pierre Coffe - grand défenseur du bien manger devant l’Éternel. J'ai trouvé ses mots très pertinents. Il nous met tout de suite dans le bain pour la suite du bouquin. S'en suit l'introduction qui nous explique un peu comment et pourquoi on est victime de tout ces diktats de l'industrie cosméto, mais surtout... pourquoi changer pour la slow cosmétique. Ce que j'ai aimé c'est que Julien Kaibeck n'est pas du tout moralisateur ou extrémiste dans ses propos. Il explique simplement les choses par A + B dans un jargon simple, à la portée de tous mais sans jamais un jugement de valeur. Et chaque fin de partie est ponctuée d'un petit mémo "a retenir".

La première partie est composée de trois chapitres un peu théorique mais très instructifs. Ainsi le premier chapitre explique comment la peau fonctionne mais toujours dans un jargon accessible à tous : a quoi sert-elle ? Comment fonctionne t-elle ? De quoi a t-elle besoin ? Etc... J'ai personnellement appris un tas de chose que j'ignorais. Le second est plus orienté sur les composantes des cosmétiques - bonnes ou mauvaises - et donne un tas de pistes pour apprendre à décrypter les étiquettes et reconnaitre les composantes mauvaises pour l'homme mais aussi pour l'environnement. On y retrouve aussi un petit lexique répertoriant les différents labels bio et ce qu'ils garantissent. La partie se termine en nous expliquant d'où vient ce mouvement slow.

La deuxième partie est un peu plus pratique dans le sens où elle va nous expliquer comment adopter la slow cosmetique au quotidien avec notamment quelques recettes maison pour fabriquer des cosmétiques pour prendre soin de sa peau : nettoyage, hydratation, protection etc... On y retrouve aussi des "fiches slow" qui liste ce qui est bien et moins bien. Une partie est consacré aux solutions slow notamment à base d'huiles essentielles pour les imperfections comme les boutons, les rides mais aussi l’eczéma et la perte de cheveux. J'ai d'ailleurs bien envie d'essayer les remèdes pour ces deux derniers problèmes. La dernière partie est consacrée à la gym faciale. Bref, sans tout respecter à la lettre (je ne pense pas que se soit le but), on peut piocher à droite à gauche dans les chapitres sur les problématiques qui nous intéressent pour adopter la slow attitude. Même si j'ai trouvé cette partie aussi intéressante que la première, je ne pense pas me tourner vers la confection de cosmétiques maison mais plutôt faire confiance aux différents labels bio.

La dernière partie est consacrée au coté "plaisir" c'est à dire maquillage, parfum etc... Tout ce qui en soit n'est pas indispensable à la peau. Julien Kaibek commence par nous expliquer comment fabriquer son propre parfum avec de la vodka et des huiles essentielles. J'avoue que j'ai bien envie d'essayer ! Je recherche un parfum bien précis au pamplemousse depuis des années et qui sait... Je vais peut-être réussir à me le confectionner. S'en suit des astuces de grands mères pour tout ce qui est déodorants avec notamment un pierre d'alun ou du bicarbonate et enfin des recettes pour faire du make-up maison. Ces derniers point ne m'ont que moyennement convaincu car je trouve que c'est trop contraignant et que justement, on perd tout l'aspect "plaisir". D'ailleurs Julien Kaibeck doit bien s'en douter puisqu'il donne une liste de marques bio (non exhaustive) qui valent vraiment le coup : UNE, Dr Haushka, Lavera, Logona, Terre d'Oc...

Enfin, le livre se termine sur des annexes avec des liens plutôt intéressants et un récapitulatif sur les 21 huiles essentielles les plus utiles.
Ce livre est très instructif du début à la fin et je pense qu'il est plutôt là comme un guide ou l'on vient piocher ce qui nous intéresse. 
A lire absolument !



Connaissez-vous ce livre ?
Que pensez-vous de la slow ?

4 commentaires:

  1. J'avoue que le livre a l'air super intéressant. Où est-ce qu'on peut le trouver ?

    Là je me balade un peu vite fait sur son blog que je trouve vraiment super intéressant.

    Mais j'avoue que je le rejoints pas toujours sur tous les points. Remplacer son hydratant du matin par une huile : bof bof. J'utilise de l'huile d'Argan mais jamais à la place de mon hydratant. Certaines huiles (comme l'Argan notamment) rendent la peau plus sensible aux effets néfastes du soleil, il est donc plus conseillé de les utiliser le soir avant d'aller dormir et d'utiliser un SPF le matin (même en hiver). Du coup, le matin j'en prend qu'une quantité vraiment minime que je mélange à mon hydratant. Le soir là évidemment je peux en mettre un peu plus...

    Par contre le jojoba contre l'acné, là je le rejoins totalement :). C'est l'huile qui m'a vraiment permis de me débarrasser une bonne fois pour toute de tout mes problèmes.

    Sinon, je vois qu'il donne des petites formations en Belgique, ça a l'air bien tentant en tout cas ^^.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que tout n'est pas a prendre. Le paragraphe make-up ne s’apparente pas vraiment a du plaisir pour moi ah ah.
      Je l'ai commandé sur mon Kindle mais tu dois pouvoir le trouver facilement sur Amazon !

      Supprimer
    2. D'un côté, c'est un homme alors le make up je sais pas trop si c'est vraiment un expert ^^. J'ai vu le livre sur le site de la fnac donc je suppose qu'ils doivent aussi l'avoir en magasin :)

      Supprimer

BLOGGER TEMPLATE BY DESIGNER BLOGS