J'ai testé (et adoré!) pour vous : le Kite-Surf

mercredi 25 septembre 2013

Je me suis récemment lancée dans l'aventure kite-surf. Grand bien m'en a pris car ce sport, qui au premier abord peut faire un peu peur est complétement addictif !


J'ai commencé par un week-end initiatique et comme je compte bien renouveler l'opération, je vous parlerais des autres sessions au fur et à mesure.

D'un point de vue technique, le kite-surf est un sport nautique qui consiste à se faire glisser sur l'eau avec une board un peu comme le surf à la différence près que la traction est exercée grâce à une aile. D'un point de vue pratique, c'est surtout du fun et des sensations de fou !

Direction donc la Camargue et plus précisement le Grau Du Roi pour commencer mon apprentissage. Autant vous le dire tout de suite, les premiers jours on ne monte pas sur la board - le plus important étant de comprendre les règles de sécurité et comment fonctionne le maniement de l'aile. 

J'ai eu de la chance point de vue météo car comme vous allez le voir sur les quinze mille photos que j'ai prise, il a fait un temps magnifique avec juste assez de vent le premier jour pour apprendre a manier l'aile sur la plage, et carrément beaucoup de vent le deuxième jour quand on s'est retrouvé dans l'eau.

La première chose que j'ignorais c'est qu'en kite-surf (quand on est novice en tout cas), on a un équipement de fou sur le dos : la combinaison, le gilet de sauvetage, le casque et le harnais pour fixer son aile ! On nous explique ensuite les termes techniques. Pour vous donner un aperçu des mots comme tchootch, border choquer et autre bord d'attaque n'ont plus de secret pour moi. On nous explique aussi comment fonctionne la fameuse fenêtre de vol et hop direction la plage.

Comme je vous le disais, la première chose que j'ai appris à faire c'est de manier l'aile sur sur terre. D'abord avec une petite pour s'entrainer et ensuite avec une grosse de snow pour apprendre à dompter un peu la traction et carrément rigoler.

 Le trainer pour découvrir

Les ailes de snow 

C'est un peu comme faire du cerf-volant mais en 1000 fois mieux car on est porté par le vent et si on ne fait pas gaffe, on peut carrément s'envoler d’où l'importance d'être au point sur les règles de sécurité ! On gaine toute la journée s'en rendre compte et comme on s'amuse bien, on ne pense pas aux muscles qui travaillent dur.



J'ai adoré voir toutes ces ailes colorées danser dans le ciel ! 

Quand on sait manier l'aile sur terre, on peut ensuite passer dans l'eau. Et quand il y a un vent à décorner les vaches, je peux vous dire que c'est une autre histoire! Rendez-vous donc à 8h le lendemain matin pour être sur d'avoir le spot à nous tout seul pendant au moins 2h... Ça peut piquer un peu mais quand vous voyer ce genre de spectacle, vous êtes vraiment content de vous être levé. Et puis le kite, ça se mérite !

Bref, après avoir parcouru les deux kilomètres de sable chargés comme des mules pour arriver au spot, il est temps de s'y mettre ! On prépare le matériel, on gonfle son aile, on vérifie les systèmes de sécurité et hop, tout le monde dans l'eau. Première impression : c'est vachement plus dur dans l'eau quand il y a un vent pareil que sur terre et les débuts en body drag (ou nage tractée) sont plutôt houleux. Mais une fois qu'on a un peu pris le coup de main avec l'aile on peu commencer à rigoler un peu. C'est à ce moment là qu'on comprend pourquoi il ne faut pas bruler les étapes et qu'on ne commence pas directement avec la board !

Au bout de quelques heures, le soleils s'est levé, des dizaines et des dizaines d'ailes colorées sont apparues dans le ciel et il est temps pour nous de plier bagage. Fatigué mais heureux et impatient de recommencer à braver les éléments.



Et vous vous avez déjà fais du kite ?
Ce sport vous fait-il envie ?

6 commentaires :

  1. Super!!!!!
    Merci pour cet article!!!! Après avoir admiré les kite-surfeur cet été, je suis contente d'en savoir plus! A vrai dire, je ne pensais pas que c'était un sport accessible... Mais quand même, malgré la théorie, ça doit faire flipper de se faire emporter non ?
    En tous cas, tu donnes bien envie de tenter! Vivement tes prochains articles!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Super accessible si t'es bien encadrée avec des profs !
      Ça fait flipper au premier abord mais comme on connait les règles de sécurité et les techniques pour pas partir au large, on sait qu'on risque rien on rigole trop :)
      On se sent super warrior de braver les éléments comme ça =D

      Supprimer

Made With Love By The Dutch Lady Designs