[Sport] Ma première vraie course : conseils pour réussir son premier 5km !

mardi 11 juin 2013

Rappelez-vous, il y a quelques semaines je vous disais que je m'étais remise (sérieusement) au sport et plus précisément à la course. J'avais lu dans le géniallisime magazine Vital (dont je vous reparle bientôt) qu'il pouvait être intéressant de s'inscrire à une course pour avoir un objectif et donc de rester motivée. Aussitôt lu, aussitôt fait, je me suis trouvée un 5km.



Il y a deux ans, j'avais participé à Courir Pour Elles en compagnie de ma mère, ma tante et ma cousine mais je ne m'étais pas préparée sérieusement et j'avais fais un score plus que ridicule. J'ai tout de suite re-pensé à cet événement pour plusieurs raisons : il s'agit d'une course caritative, les fonds récoltés sont reversés pour la lutte contre les cancers féminin, l'ambiance est toujours super et le parcours dans le parc de La Croix Laval est plutôt agréable et interessant puisqu'il est quand même assez vallonné. En plus de cela, on peut choisir entre le parcours de 5km et celui de 10km. Pour commencer, je me suis fixé un objectif à ma porté et ai choisi le petit parcours.

Mon objectif bien en tête, j'ai commencé mon "entrainement" en me basant sur le modèle que j'avais trouvé dans le magazine Vital un peu modifié à ma sauce, à savoir : alterner course de 4 minutes et marche rapide de 1 minutes. J'ai commencé à faire 4km puis j'ai augmenté progressivement jusqu'à 5km, et ce, au moins deux fois par semaine. Le mieux que j'ai réussi a faire pendant mon entrainement était 35 minutes et mon objectif pour la course était de faire les 5km en 30 minutes (sachant que la première fois j'avais mis plus de 45minutes... Ahem). Mon parcours habituel étant sur du plat, je savais qu'il n'était pas vraiment représentatif de ce que je ferrais le jour de la course car dans mes souvenirs, le circuit de la Croix Laval était vraiment vallonné!
 

Je ne sais pas si c'est une légende urbaine ou pas mais j'ai mangé des pâtes la veille pour les sucres lents et le matin de la course j'ai petit-déjeuné léger au moins 2h avant le départ de la pour éviter d'être ballonnée ou de me sentir lourde. En tout cas je peux vous dire que j'étais un peu stressée car j'avais vraiment envie d'atteindre l'objectif que je m'était fixée. Si on m'avait dit que je stresserais pour ça il y a quelques mois j'y aurais pas cru !

Le départ s'est fait sous quelques gouttes de pluie - cette dernière s'est vite arrété mais nous a laissé un parcours boueux et glissant... Bref, je ne me suis pas laissé impressionner, j'ai lancé Run Keeper pour pouvoir savoir où j'étais en temps en en heure et hop c'est parti! Les premiers mètres ont vachement bouchonnés du fait du grand nombre de participantes. Un peu frustrée de ne pas pouvoir avancer et de perdre du temps bêtement, j'ai remonté la file de concurrentes en passant sur le coté puis quand ça a commencé à se décanter, là j'ai vraiment pu commencer à profiter. Autre chose que je n'avais jamais cru possible avant : on se prend très vite au jeu et je peux même vous dire que pour une fille encore débutante comme moi, c'est assez plaisant de doubler tout le monde et de se challenger soit même pour parvenir à son objectif. J'ai couru tout du long, ne me suis pas arrêté une seule fois (contrairement à la dernière fois... ahem bis), même dans les montées (parce qu'effectivement le parcours était vraiment vallonné!) et j'ai même réussi a me faire des petites pointes de vitesse. Au final j'ai fait mes 5km en 31 minutes c'est à dire que j'ai battu mon records lors de cette course alors même que le parcours était plus compliqué que mon chemin habituel, je peux vous dire que je suis vachement fière !

Je finirais en vous disant qu'il y a quelques mois j'étais parfaitement incapable de courir 20 minutes sans cracher mes poumons et que finalement quand on est un minimum régulier (au moins deux fois par semaine), on progresse vraiment rapidement en course à pied. Donc les filles si vous commencer à vous mettre à la course et que vous avez un peu de mal, c'est normal, n'abandonnez pas! Cette expérience m'a tellement plu que je me suis trouvée un 10km pour dans trois mois. Je sais que ça sera plus compliqué mais finalement, a cœur vaillant, rien d'impossible :-)


N'hésitez pas a partager vos expériences de runneuses en commentaire !

7 commentaires :

  1. Superbe témoignage et bravo pour avoir battu ton record !
    Keep going !
    des bisous
    Emé

    RépondreSupprimer
  2. Bravo! je t'admire vraiment!!!! pour moi courir est une véritable torture (mauvais souvenir du sport au lycée...), pourtant, c'est un sport de plein air et qui ne coute rien, mais rien à faire, je bloque...
    Bravo bravo!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ! J'étais comme toi : je détestais la course, je me sentais nulle etc... et puis un jour j'ai eu un "deblocage" :)

      Supprimer
    2. J'aimerais bien avoir ce débloquage moi aussi!! Je vis juste à côté du canal du midi, je vois passer des tas de joggers, mais je n'ai pas encore eu le déclic ;)

      Supprimer
    3. Ouais je comprend ! En fait le truc c'est de pas se forcer. Au départ tu pars sans objectif et tu cours jusqu’à ce qu'en t'en puisses plus. La fois d'après tu rajoutes un petit peu, puis un petit peu etc... Et mine de rien tu vas vachement gagné en endurance et tu vas commencer à kiffer !

      Supprimer
    4. Bonjour, je me suis mise à courrir "grâce à une amie qui m'a inscrite à une course "la Parisienne", et depuis j'ai fais la course 6,7 km sans m'arrêter et effectivement j'étais très fière de moi. Du coup je continue à courir et je fais une course de 5 km le 6 octobre. Moi non plus je n'aimais pas courir, mais pas du tout et maintenant cela fait un peu près 4 mois que je cours et je me fais plaisir à chaque fois (deux à trois fois par semaine environ 40 mm).

      Supprimer

Made With Love By The Dutch Lady Designs